Angel_Dominique-Pièce_supplémentaire_2

Catherine Melin

Vue de l'exposition "Point d'appui",
Vidéochroniques, 2010

Née en 1968 à Niort
Vit et travaille a Marseille

L'artiste puise dans la ville son terrain d'expérimentation : elle prélève dans l’architecture urbaine transitoire, celle du bâti secondaire désaffecté, des espaces laissés pour compte, zones inqualifiables reniées du surmodernisme, atopiques. Elle confronte les formes figées issues de ces espaces fragmentaires à l’instantanéité de corps en mouvement, mûs par des activités de jeu, d'équilibres, de déplacements... Corporéité et qualité physique du bâti se permutent, se télescopent dans un univers plastique caractérisé tant par l'hétérogénéité des supports employés (dessins, vidéos, photographies, installations, sculptures, jeux d'ombre et de lumière, son, wall drawing, etc.) que le statut donné à ses réalisations.

"Les dessins muraux au fusain, figurent des lieux inventés et des machineries facétieuses. Bien qu’ils évoquent des plans, des relevés et des élévations d’architecture, précis et illusionnistes, il émane de ces paysages une inquiétude, liée pour partie à leur désaffection, ou à leur aspect désassemblé et flottant, sans périphérie ni centre. Ce sont, précise l’artiste, plutôt des "hors lieux" que des non-lieux, ces espaces de passage et de transition étudiés par Marc Augé. Ce sont des zones floues, entre construction et déconstruction, des territoires d’impouvoir. De singulières figures hybrides s’agitent dans les dessins au carbone sur papier les animant de leur acrobaties graphiques. Les vidéos sont des ouvroirs d’espaces de liberté, de parcours potentiels, de chemins de traverse dans lesquels le corps, cessant d’être contrant, retenu et empêché, s’adonne à l’expérience du mouvement sans entrave, au plaisir du déséquilibre et de la vitesse. La vraisemblance, toujours, se mêle à la fiction, l’autre côté du miroir interférant sur la banalité en la modifiant subtilement et efficacement pour déterminer, avec l’humour et quelques mélancolie, de fragiles territoires de poésie, de liberté et de création."

Extrait d’un texte d'Evelyne Toussaint, professeur d’histoire de l’art et d’esthétique, Université de Pau et des Pays de l’Adbour, novembre 2009

LIENS

GALERIE

Galerie Isabelle Gounod, Paris

POUR ALLER PLUS LOIN

1908-Ford-Model-T.jpg
Point d'Appui
Catherine Melin
1908-Ford-Model-T.jpg
1908-Ford-Model-T.jpg