Résidences
 

Dès 1997, l’association s’était engagée dans un travail d’accompagnement des artistes au stade de la production des œuvres, par la mise en place d’un atelier de création vidéo et d’un programme de résidences d’artistes, articulées ou non au programme de diffusion. Malgré la discrétion de ce dispositif, sa réalisation a profondément modifié la perception des actions conduites par la structure, depuis lors explicitement associée au champ de la création.

 

L’évolution des besoins des artistes (du fait de la transformation des outils de production et de post-production, et de leur démocratisation) et l’implantation de Vidéochroniques dans les locaux de la place de Lorette en 2009 ont ensuite conduit à une requalification de cette activité. Ainsi, dans la continuité de la démarche engagée avec Catherine Melin en 2010, ces résidences ont désormais pour vocation l’immersion des artistes invités dans l’espace d’exposition, qui devient temporairement leur atelier, destiné à accueillir ultérieurement leurs travaux dans un contexte de présentation publique.

Image-empty-state.png

Michèle Sylvander

Image-empty-state.png

Halida Boughriet

Image-empty-state.png

Amina Zoubir

Image-empty-state.png

Dominique Angel

Image-empty-state.png

Suzanne Hetzel et Jean-Pierre Ostende

Image-empty-state.png

Jéremy Laffon

Image-empty-state.png

Michele Sylvander

Image-empty-state.png

Thomas Couderc

Image-empty-state.png

Mathieu Arbez-Hermoso